Marathon

Le moniteur vital m’a aidé à donner le meilleur de moi-même !

Wolfgang bei einem Lauf mit Blick in die Kamera.

Le moniteur vital a rendu mon entraînement beaucoup plus agréable !

Comment tout a commencé

Je m'appelle Wolfgang et il y a cinq ans, j'ai commencé à participer aux premières courses ludiques. Parce que ça me plaisait, j’ai essayé d’augmenter constamment la portée et l’intensité de mon entraînement. À l'époque, je m'entraînais selon des plans d'entraînement mensuels . Cela s'est très bien passé pendant longtemps et j'ai couru mon semi-marathon le plus rapide en 2015 avec un temps de 1:18:59. Pleinement motivé, je pense que cela peut être fait encore plus vite.

Moins est plus

Malheureusement, ce n'était pas le cas. Mes performances en course à pied ont stagné, même si j'ai continué à m'entraîner aussi intensément que possible. Heureusement pour moi, Berny Schimpl de Sport in Motion m'a proposé il y a deux ans de m'entraîner selon la méthode Vitalmonitor . Au début, c'était un peu étrange de ne pas toujours donner le plein régime à l'entraînement, mais de suivre mes mesures. Mais le dicton est vrai : parfois, moins c’est plus !

Mes succès vitaux en matière de moniteur

Je me suis maintenant habitué aux mesures et à mon compagnon quotidien, le moniteur vital, et ma routine d'entraînement quotidienne est ainsi devenue beaucoup plus agréable . Grâce au moniteur vital, j'ai pu terminer le marathon de Linz cette année en 3:10:23. Je suis donc confiant de pouvoir terminer un de mes prochains marathons en moins de 3 heures.

En lire plus

Roland läuft auf einer Rennbahn in einem Stadion
Roland hebt Gewichte bei einem Dirt Run.

Laisser un commentaire

Tous les commentaires sont modérés avant d'être publiés.

Ce site est protégé par reCAPTCHA, et la Politique de confidentialité et les Conditions d'utilisation de Google s'appliquent.