Marathon

Et l'entraînement marathon continue...

Marathontraining mit dem Vitalmonitor

Nos participants au marathon qui s'entraînent avec Vitalmonitor sont toujours ambitieux et axés sur leurs objectifs. Voici de nouveaux rapports sur le déroulement de l'entraînement pour le marathon de Linz.

Matthias Leitner

Ça monte ! Espérons en tout cas. Malheureusement, la semaine dernière, j'étais en assez mauvaise santé. Ce qui est bien : cela a coïncidé exactement avec ma semaine de relève. À cet égard, le plan de formation de Berny Schimpl n'a pas été trop mélangé. Au moins, je pourrais immédiatement vérifier ce que le moniteur vital disait sur ma santé. Très surprenant : malgré moins de stress, mes valeurs étaient au sous-sol. Ma fréquence cardiaque au repos, que je n'avais jamais mesurée régulièrement auparavant, a également augmenté de manière significative. Maintenant, les choses reviennent à la normale. Pour moi, cela signifie : rythme, rythme, rythme. Je suis trop lent pour mon record marathon de 02:42 sur les distances les plus courtes. Par conséquent, mon plan d’entraînement se concentre fortement sur l’augmentation de ma vitesse. Wow - 12x 500m en 1h40, c'est vraiment l'enfer pour moi ! Mais si vous vous entraînez uniquement sur ce que vous savez déjà faire, vous ne vous améliorerez malheureusement pas. Au moins ce samedi, j'ai pu terminer la course tempo prévue de 8 km en 3:45 min/km dans le cadre d'une course. C'est plus amusant que de simplement déconner seul. À cet égard, la troisième étape de la Coupe tyrolienne de cross-country d'hiver était exactement ce qu'il me fallait. C'était 8,3 km à 03:47 min/km, ce qui est certainement "valable" car après tout nous avons roulé une bonne partie dans la neige et la boue. ;-) Dans l'ensemble, les 8ème et 2ème M40/M45 conviennent également. La semaine dernière, c'était 108 kilomètres de course à pied, 2 heures d'entraînement sur ergomètre, 2 heures de ski de fond et 1x musculation en salle de sport. De plus, des unités occupées sur le Blackroll à la maison. J'ai hâte de voir à quoi ressemble cette semaine, car cela devient un peu plus difficile. Mais : « Tout est vert ! ». (un de mes mantras pendant le marathon) Encore 9 semaines ! Si vous souhaitez en savoir plus sur ma formation, n'hésitez pas à visiter mon blog "http://laufen.antville.org". En fait, j'y rends compte chaque jour des unités que j'ai complétées.

Stefan Rauchzauner

Cela fait maintenant 6 semaines depuis la première mesure avec le moniteur vital. On ne s'en aperçoit plus quand on prend la mesure car elle est déjà tellement intégrée au quotidien. Cela fait maintenant 6 semaines que je m'entraîne pour mon premier marathon à Linz et le plaisir de courir est toujours là. Même si la météo n’est toujours pas un bon compagnon, mes pensées sont positives : « Parce que ce qui n’est pas peut encore l’être ! ». Au cours des deux dernières semaines, j'ai eu mon premier sentiment de réussite en courant ; j'ai remarqué pour la première fois que mes performances de course s'étaient sensiblement améliorées. En début d'année, je me suis vite essoufflé lors des entraînements en alternance, alternant course à pied d'un km en 5h30 et un en 4h30 pendant une heure. Lors du dernier entraînement en alternance j'ai remarqué que ma fréquence cardiaque n'atteignait plus les « valeurs maximales » que j'avais il y a 5 semaines. Grâce au moniteur vital, je constate même que cet entraînement ne m'épuise plus autant qu'au début de l'entraînement. Vraiment super chose ! Le point culminant de la semaine dernière a bien sûr été l'événement d'ouverture du marathon à Linz, que je n'ai pas manqué. Joey Kelly est venu avec une conférence sur le thème « No Limits – Comment atteindre mon objectif ». Il a raconté son histoire depuis son enfance jusqu'à nos jours. À travers ses histoires, vous avez remarqué que les forces physiques étaient/sont rarement au centre de l’attention, mais que la force mentale était/est toujours la clé du succès. Ensuite, j'ai pu lui faire signer un livre et j'ai même eu le temps de prendre une photo ensemble. Ma conclusion est que c'est un gars très sympathique ! Après la conférence, j'ai découvert, parmi toute cette agitation, qu'un petit stand d'exposition Vitalmonitor avait été installé. Bien sûr, je me suis arrêté immédiatement et voilà, mon entraîneur était là aussi. J'ai pu parler brièvement de l'entraînement avec Bernhard Schimpl et ils m'ont immédiatement parlé de ce qui m'arrivait lundi dernier. Il avait un petit affaissement qui pouvait être clairement vu à l'aide du moniteur vital. Nous avons brièvement clarifié cela et j'ai pu continuer à m'entraîner et à courir l'esprit serein. Au cours de cette conversation, j'ai bien sûr été surpris qu'il ait mes données en tête et qu'il m'en ait parlé immédiatement. Il m'a ensuite expliqué qu'il surveillait de près et vérifiait presque quotidiennement les évaluations vitales des moniteurs de ses protégés afin de prendre des mesures immédiates. contre-mesures si nécessaire. C'est ce que j'appelle un bon support pour Pulse 7.

Frank Ortler

Donc... depuis le début de l'année, j'ai pu m'entraîner avec un plan d'entraînement du professeur Bernhard Schimpl et le moniteur vital Pulse7. Une toute nouvelle façon de courir. Ces dernières années, j'ai toujours couru les mêmes tours au même rythme, mais le moniteur vital me montre désormais comment structurer judicieusement mon entraînement . En raison d'une blessure au tendon d'Achille en début d'année, réaliser mon plan d'entraînement a parfois été très difficile. Mon moniteur vital me l'a confirmé sous forme de faits et de chiffres lorsque je l'ai mesuré après l'entraînement. Grâce à l'analyse du moniteur vital, j'ai également pu très bien voir à quel point mon corps avait récupéré pendant la semaine de régénération (je ne le savais pas avant :) ). Dimanche matin, je me suis réveillé très, très fatigué. J'ai mal dormi. Météo : averses de neige, vent fort, verglas... Bahh Et maintenant le footing de 2h30 ?? La course du samedi est encore dans mes jambes... ça ne peut pas arriver aujourd'hui... Le moniteur vital m'a appris mieux . J'ai pris ma mesure du matin (cela fait désormais partie de mon rituel matinal) et elle n'a craché aucune mauvaise donnée. Et voilà, malgré le mauvais temps, je me sentais bien en courant et j'ai réussi à ramener le long jogging à la maison. Le moniteur vital fonctionne parfaitement et m'aide beaucoup lors de l'entraînement pour le marathon de Linz en avril. Mon numéro de départ habituel pour le marathon est sécurisé, il est maintenant temps de m'entraîner assidûment et avec le soutien du moniteur vital, j'espère pouvoir franchir la ligne d'arrivée en avril avec le sourire aux lèvres.

Christian Mayr

En gros, mon entraînement s’est plutôt bien déroulé ces deux dernières semaines. Seulement le fait que mon petit orteil gauche meurtri a causé des problèmes au niveau de l'articulation métatarso-phalangienne gauche et du muscle de la cuisse droite. La semaine dernière, je n'ai donc pas pu réaliser les séances de course rapide (8km TDL et intervalles de 10x500m). Cependant, je voudrais aborder un aspect souvent sous-estimé : l'effet de l'état mental sur la résilience physique . Je l'ai le 19 janvier. J'ai vécu quelque chose qui a été extrêmement stressant et préoccupant pour moi (voir marquage rouge sur le schéma). La baisse qui a suivi et le fait que ma performance s'est poursuivie jusqu'au 25 janvier. dans le sous-sol ne pouvait être causé que par la tension mentale - la charge d'entraînement était encore plus faible en raison de l'élimination des unités à fonctionnement rapide et le travail se déroulait comme d'habitude. Cela montre qu'un moniteur vital est très utile pour un contrôle précis de l'entraînement. Le 18 janvier J'ai eu une compétition qui ne s'est pas particulièrement bien passée.

Tobias Hinterdorfer

J'ai le moniteur Vital depuis 4 semaines maintenant et je ne veux plus le donner. Bien sûr, au début, on est toujours un peu sceptique quant à quelque chose de nouveau, quant à savoir s'il fait réellement ce qu'il est censé faire. Maintenant que j'ai pris l'habitude de m'entraîner et de mesurer mon ECG quotidiennement, je suis toujours étonné de voir à quel point les évaluations ECG correspondent exactement à ma charge d'entraînement et à ma condition quotidienne. J'avais déjà terminé mes 3 premières semaines de stress et ma première semaine de soulagement. Avec Vitalmonitor, vous pouvez dire exactement à quel point cela a été pénible pour moi et vous pouvez voir exactement où se situent, par exemple, mes semaines de stress.
À propos de la course à pied : L'envie est loin d'être disparue, mais la météo ne me facilite pas la tâche, notamment parce que je n'ai pas pu réaliser une longue course d'endurance sans poudrerie ou pluie. Même lors de ma première course d'endurance de 2h30 (23,65 km), en plus du froid glacial, la poudrerie était une fidèle compagne. Dieu merci, je n'ai pas toujours besoin de courir dehors. Une séance de natation et une séance supplémentaire de vélo sont incluses dans le plan d'entraînement et apportent une certaine variété, ce dont je suis toujours très heureux. Enfin, il faut mentionner que je me suis inscrit au « Linzer Marathon » ce week-end et qu'il y a encore une certaine « anticipation » en ce moment. Je ne peux qu'espérer que l'anticipation reste avec moi et que mon premier marathon sera une expérience et non un cauchemar.

En lire plus

Linz Marathon Gewinnspiel
Linz Marathon

Laisser un commentaire

Tous les commentaires sont modérés avant d'être publiés.

Ce site est protégé par reCAPTCHA, et la Politique de confidentialité et les Conditions d'utilisation de Google s'appliquent.